SCPI Primopierre : l’investissement pierre papier dans l’immobilier de bureau

SCPI primopierre

Type de placement

SCPI

Introduction

Société de gestion reconnue, PRIMONIAL vous permet d’accéder, par l’intermédiaire de ses SCPI, à différents secteurs de l’immobilier. Ainsi, vous pourrez conjuguer revenus complémentaires réguliers, diversification de votre investissement et enjeux sociétaux.

La SCPI PRIMOPIERRE se positionne essentiellement sur des bureaux de taille significative en région parisienne et dans les grandes métropoles régionales répondant ainsi à la demande des entreprises.

Au 1er trimestre 2019, la SCPI PRIMOPIERRE a collecté plus de 141 millions d’euros, portant sa capitalisation à 2,56 milliards d’euros. Cela témoigne de la bonne santé financière de la société et de la confiance des investisseurs.

A qui s’adresse ce placement ?

Type de profil investisseur

Défensif / Equilibré

Montant minimum

2 080 € (souscription de 10 parts minimum à 208 € l’unité).

Pourquoi investir ?

Investissement diversifié
SCPI de référence sur le marché
Absence de contrainte et soucis de gestion
Distribution de revenus tous les trimestres
Taux de rendement : 4.50 %

Une question ? Demandez à être rappelé par un conseiller

call placement

Plus de détails sur SCPI PRIMOPIERRE

La SCPI PRIMOPIERRE vous permet d’investir indirectement dans des immeubles construits ou à construire, anciens ou neufs, sans limitation sectorielle (bureaux, commerces de pieds d’immeubles, centre commerciaux, logistique), en France et par opportunité dans la zone Euro.

SCPI primopierre 1

Chiffres clef du premier trimestre 2019 :

Prix de souscription208 €
Nombre d’associé21 791
Nombre de parts12 323 107
Taux d’occupation financière90 %
Trésorerie105 114 334 €
Capital social nominal1 971 697 120 € contre 1 862 575 840 € fin 2018
Capitalisation2 563 206 256 € contre 2 421 348 592 € fin 2018
Taux de rendement4.50 %

Rappel du cadre fiscal

Le traitement fiscal dépend de votre situation individuelle. Vous serez imposé à l’impôt sur le revenu au titre des revenus fonciers :

  • au régime réel (loyer – charges – intérêts d’emprunt communiqué par la société)
  • ou au régime micro-foncier (abattement de 30 % si revenus fonciers inférieurs à 15 000 € et détention d’un autre immeuble en direct).

Fiscalité des revenus financiers

Il peut aussi y avoir des revenus financiers. Ceux-ci sont imposés au prélèvement forfaitaire unique de 12.8% auquel il faut rajouter les prélèvements sociaux de 17.2%.

Fiscalité des plus-values sur cession de parts sociales :

Les cessions de parts sont imposées selon le régime des plus-values immobilières soumises à un prélèvement forfaitaire libératoire de 19 % augmenté des prélèvements sociaux de 17,20 %.

La plus-value bénéficie de l’application d’abattements pour durée de détention et d’une exonération totale au bout de 22 ans de détention pour le prélèvement forfaitaire et au bout de 30 ans pour les prélèvements sociaux.

D’autre part, pour les plus-values supérieures à 50 000 € après abattement pour durée de détention, une taxe additionnelle, comprise entre 2% et 6% est appliquée.

Impôt sur la fortune immobilière :

De plus à compter du 1er janvier 2018, l’impôt sur la fortune immobilière (IFI) abroge et remplace l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF). Les parts de SCPI constituent un actif taxable au sens de l’IFI.

Risques et frais

Risques

Un investissement dans la pierre papier se fait indirectement dans l’immobilier. Il faut donc compter avec les risques liés à ce type de placement, à savoir principalement :

Le risque de revenus

Les loyers ne sont pas garantis et les dividendes versés dépendent des conditions de location des immeubles (notamment du nombre d’immeubles loués et de l’encaissement effectif des loyers).

Le risque en capital

Lors de la revente du bien, l’immeuble peut donner lieu à une plus ou moins-value.

Comme tout marché, l’immobilier peut en effet connaître des hauts et des bas dans des cycles.

Or, le capital investi n’est garanti ni par la SCPI, ni par la société de gestion.

Le risque de liquidité

Le délai de vente dépend des conditions de l’offre et de la demande au moment de la cession ou de la demande de rachat.

Les SCPI détiennent principalement des immeubles dont les délais de vente ne sont pas immédiats.

De ce fait, les parts de SCPI présentent un risque de liquidité. Il en va de même pour les OPCI dont une partie des investissements est composé d’actifs immobiliers et l’autre d’actifs financiers, exposés aux marchés.

Le risque lié au financement par la SCPI

La SCPI peut avoir recours à l’endettement dans la limite d’un montant maximum voté en Assemblée Générale et figurant dans la note d’information.

Le montant des emprunts ne pourra dépasser 40 % de la valeur d’expertise des actifs immobiliers, majorée des fonds collectés nets de frais non encore investis.

En cas de recours à l’endettement, le risque de perte en capital pourrait être accru.

Dès lors, le montant de capital qui sera perçu lors de la liquidation de la société, sera subordonné au remboursement du montant en cours ou du montant intégral, préalable des emprunts contractés par la SCPI.

Le risque lié au financement par crédit

En cas d’investissement à crédit de parts de SCPI, nous attirons votre attention sur le remboursement des intérêts d’emprunt, sur le remboursement du capital à l’échéance, en cas de retournement du marché immobilier, sur la déductibilité possible des intérêts d’emprunt des revenus fonciers.

L’investissement immobilier en général (et en parts de SCPI en particulier) est un investissement à long terme, d’environ 10 ans. Toute cession peut donc s’accompagner d’une perte en capital, notamment du fait des droits et commissions liés à l’achat de parts et à l’évolution des marchés immobiliers.

Frais (incidence sur le rendement par an) :

Coûts ponctuelsCoûts d’entrée1,28 %L’incidence des coûts que vous payez lors de l’entrée dans votre investissement.
Coûts de sorite0 %L’incidence des coûts encourus lorsque vous sortez de votre investissement à l’échéance.
Coûts récurrentsCoûts de transaction de portefeuille1,20 %L’incidence des coûts encourus lorsque nous achetons ou vendons des investissements sous-jacents au produit.
Autres coûts récurrents1,17 %L’incidence des coûts que nous prélevons chaque année pour gérer vos investissements et les coûts présentés à la section II. Les produits d’investissement immobilier présentent la particularité d’inclure les frais d’exploitation de leur patrimoine immobilier dans les frais récurrents.
Coûts accessoiresCommissions liées aux résultats0 %L’incidence des commissions liées aux résultats.
Commissions d’intéressement0 %L’incidence des commissions d’intéressement.
SCPI Primopierre : l’investissement pierre papier dans l’immobilier de bureau
5 (100%) 1 vote

Nous vous offrons le guide de la location meublée

Guide de la location meublée
A télécharger gratuitement

Copyright © 2019 — gestiondepatrimoine.com. Tous droits réservés