Financier / Comment investir

Bien investir 100 000 € : comment faire ?

Pierre Payan | Conseiller en Gestion de Patrimoine

image article
Lire l article

En 2022, faire un investissement n’est pas une chose facile.

La situation sanitaire, économique et géopolitique perturbent grandement les marchés, que ce soit financier ou immobilier.

Si vous avez 100 000 euros à investir, nos professionnels de la gestion de patrimoine sont là pour vous accompagner et vous conseiller sur des placements adaptés pour répondre à vos objectifs.

Les bonnes questions à se poser avant d’investir 100 000 €

Avant de se lancer dans des investissements, il faut se poser un certain nombre de questions.

Qu’est ce que je veux faire avec cet argent ?

Quel est l’objectif de mon placement ?

Il peut exister plusieurs objectifs lorsque l’on souhaite investir un capital.

Il est possible de rechercher le développement de son capital, la perception de revenus complémentaires, la diminution de son imposition grâce à des solutions de défiscalisation ou chercher à anticiper la transmission de son patrimoine.

En fonction de l’objectif que vous souhaitez atteindre, il va être nécessaire d’investir les sommes sur des périodes plus ou moins longues.

Selon le support d’investissement choisi, il faut impérativement respecter une certaine durée pour que la rentabilité attendue soit au rendez-vous.

Fixer une ligne temporelle et des échéances pour atteindre vos objectifs est alors déterminant.

Dès l’instant où nous aurons réussi à identifier vos objectifs et votre horizon d’investissement qu’il va être possible de sélectionner l’enveloppe la plus adaptée à votre situation.

investir 100 000 €

100 000 € investis à court terme

Généralement, l’investissement à court terme permet de répondre à des besoins urgents ou ponctuels.

L’épargne de précaution

L’épargne de précaution, c’est la somme d’argent qui doit rester disponible pour faire face à de grosses dépenses à court terme.

Par exemple, la nécessité de faire réparer ou changer votre voiture.

Pour évoquer cette épargne, nous parlons aussi de “matelas de sécurité ».

Conserver cette épargne est essentiel pour que vous puissiez être serein et envisager d’autres investissements plus risqués.

Pour que ces sommes soient rapidement accessibles, il faut les conserver sur des livrets bancaires comme le livret A ou le LDDS.

Bien que ces enveloppes présentent un rendement plutôt faible ; 2% depuis août 2022, il est important de conserver cette épargne et de l’avoir en main à tout moment.

En règle générale, sachez que nous recommandons de conserver entre 3 et 6 mois de revenus au titre de cette épargne.

Le montant est bien sûr à adapter selon votre situation et votre train de vie.

Le girardin industriel

Le girardin industriel est un dispositif de défiscalisation dit “one shot” sous forme de réduction d’impôt.

Il permet de gommer votre imposition d’une année sur l’autre en investissant dans l’économie d’Outre-mer.

Le but est simple, il permet à des entreprises locales de louer du matériel pour réaliser leurs activités professionnelles.

Concrètement si vous avez une prime ou une grosse augmentation de revenus sur une année mais que cette enveloppe ne s’inscrit pas dans le temps, alors vous pouvez utiliser cet investissement de défiscalisation pour gommer votre impôt.

A titre d’exemple, en 2022, vous devez payer le prélèvement à la source et réaliser votre investissement Girardin industriel.

En 2023, au moment de votre déclaration des revenus de 2022, vous allez bénéficier de cette réduction et les Impôts vous rembourseront le trop perçu.

L’investissement constitue donc une avance de trésorerie sur une année avec un gain fiscal à la sortie.

Puisque l’investissement fonctionne d’une année sur l’autre, il est très facile de moduler le montant en fonction de l’évolution de votre imposition.

Cependant, ce dispositif ne constitue pas une stratégie de défiscalisation à long terme car il ne permet pas réellement de construire un patrimoine.

Afin de s’inscrire dans une démarche long terme en matière de défiscalisation, il conviendra de se tourner vers des investissements immobiliers de défiscalisation par exemple.

100 000 € investis à moyen terme

Lorsque votre objectif est fixé à un horizon moyen terme, il est alors possible d’investir les sommes sur des supports qui nécessitent un peu plus de temps.

C’est un horizon qui convient notamment pour des investissements qui vont vous procurer des revenus complémentaires.

Crowdfunding

Le crowdfunding immobilier est une opération de financement participatif.

Les promoteurs immobiliers peuvent avoir besoin de fonds pour financer un projet immobilier.

Ils font alors appel à l’épargne des particuliers via ce que nous appelons le crowdfunding.

Concrètement, vous intervenez dans le financement après la phase de création du projet, au moment de sa réalisation.

Le risque qu’il n’aboutisse pas est donc quasiment nul.

Les opérations se déroulent sur 2 ou 3 ans en général.

Vous investissez une somme en contrepartie de laquelle il vous est promis un certain rendement mensuel, trimestriel ou annuel.

A la fin de l’opération votre mise de départ vous est remboursée.

Cela permet donc d’accroître votre mise de départ et de vous constituer un capital.

Les SCPI

Investir en SCPI, c’est acheter des parts d’une société qui va investir dans de l’immobilier.

Les biens immobiliers sont destinés à différents secteurs tels que :

  • des bureaux,
  • des commerces,
  • du résidentiel,
  • de la santé,
  • etc.

L’intérêt de cet investissement est la perception de revenus sans contrainte de gestion.

Lorsque vous investissez, c’est la SCPI qui se charge de tout.

Vous vous contentez de percevoir vos revenus.

L’investissement en SCPI est une bonne façon d’avoir des revenus complémentaires.

La rentabilité tourne généralement aux alentours de 4.5% par an.

Néanmoins il faut conserver les parts pendant un certain temps.

En effet, les frais d’entrées sont assez importants : 12% en moyenne.

Cependant, vous ne les payez que lorsque vous revendez vos parts.

Plus vous les conserverez longtemps, plus vous pourrez amortir ces frais car les revenus sont touchés sur l’intégralité du capital investi.

Une alternative est possible si vous souhaitez vous prévoir des revenus uniquement pour le futur.

C’est l’achat de SCPI en nue-propriété sur une durée déterminée.

De cette façon, vous achetez les parts à moindre coût ; une décote est appliquée sur votre prix d’achat pour tenir compte du fait que vous ne percevrez aucun revenu sur la période déterminée.

Le montant de cette décote varie selon la durée ; plus le démembrement est long, plus la décote est importante.

Au terme du démembrement et de la reconstitution de la pleine propriété, vous pourrez percevoir des revenus complémentaires ou décidez de revendre vos parts en bénéficiant de l’effet de levier de la décote.

100 000 € investis à long terme

Un investissement à long terme permet de faire croître et fructifier votre capital avec un horizon lointain, comme la retraite par exemple.

A long terme, il est possible de s’exposer sur les marchés financiers et de prendre plus de risques.

La règle de principe dans les investissements est qu’il n’existe pas de performance sans prise de risque.

Pour contrecarrer ce risque, la durée d’investissement est déterminante.

Plus elle va être longue, plus l’espérance de gain va être élevée, quel que soit le niveau de risque qui est pris.

C’est pour cela que les investissements sur les marchés cotés sont essentiellement réservés pour la réalisation d’objectifs à long terme.

Attention, il ne faut pas non plus foncer tête baissée.

Le risque de perte en capital est grand.

Afin de limiter encore ce risque il est nécessaire d’avoir un portefeuille bien diversifié.

Vous pouvez aussi réaliser un investissement progressif afin de lisser le risque de marché et de maximiser vos chances de gains.

C’est pour cela qu’être accompagné par un professionnel est important pour atteindre vos objectifs.

Assurance-vie

L’assurance-vie est un merveilleux outil d’investissement pour un objectif long terme qui offre une palette de possibilités très étendue.

Elle permet de remplir plusieurs objectifs en même temps :

  • se constituer un capital,
  • obtenir des revenus complémentaires
  • et même optimiser la transmission de son patrimoine.

L’univers d’investissement disponible sur un contrat d’assurance-vie est très large.

Il permet donc de mettre en place un investissement sur mesure selon votre objectif et votre appétence au risque.

L’assurance-vie propose de nombreux avantages.

En effet, une fois que le capital est constitué, vous pouvez effectuer des rachats pour obtenir des revenus complémentaires ou conserver le capital pour le transmettre à la personne de votre choix au moment de votre décès grâce à la clause bénéficiaire.

Le tout avec une fiscalité très avantageuse.

En cas de rachat partiel ou total sur le contrat, seule la quote-part d’intérêts va être taxée.

Le rachat sera soumis au barème progressif de l’impôt sur le revenu ou au PFU, selon l’option que vous choisissez.

De plus, après 8 ans de détention, vous disposez d’un abattement de 4 600 € pour une personne seule ou de 9 200 € si vous êtes en couple.

Pour la partie succession, si vos versements ont été effectués avant vos 70 ans, le bénéficiaire ou les bénéficiaires désignés ne seront taxés que sur la fraction des sommes qui dépassent 152 500 €.

Il s’agit d’un abattement spécifique qui ne s’applique que pour l’assurance-vie.

PER

Le plan épargne retraite (PER) offre le même univers d’investissement que l’assurance-vie.

Il se fait donc sur des marchés financiers et il faut du temps pour en trouver les bénéfices.

Cet investissement permet principalement de vous constituer un capital pour la fin de votre activité.

Les sommes qui sont versées sur le plan sont, sauf exceptions, bloquées jusqu’à votre retraite.

Il faut donc être sûr de ne pas en avoir besoin.

En ce sens, il est pertinent de coupler le PER avec des contrats disponibles à tout moment tels que l’assurance-vie.

En plus de cet objectif retraite, le PER vous permet d’optimiser votre impôt sur le revenu.

Vous pouvez déduire les sommes que vous versez sur le PER de vos revenus imposables.

Il existe un plafond de déduction qui vient limiter cet avantage et que vous pouvez trouver directement sur votre avis d’imposition.

Le PER vous offre donc un double avantage qu’il ne faut pas ignorer !

Exemples de 100 000 € investis pour répondre à des objectifs patrimoniaux

Prenons un exemple pour comprendre comment articuler ces différents investissements entre eux.

Madame X est célibataire et sans enfants, elle gagne 50 000 € par an et paye 7 400 € d’impôt sur le revenu.

En plus de cela, elle possède un capital de 100 000 € à placer.

Elle est salariée et reçoit, cette année, une grosse prime qui augmente fortement son imposition.

Dans un premier temps, il faut donc déterminer les objectifs de Mme X et ces horizons d’investissement.

Elle estime avoir une fiscalité lourde et souhaite faire disparaître l’excédent d’imposition de cette année puis diminuer ses impôts les années suivantes.

De plus, elle veut prévoir l’arrêt de son activité et son passage à la retraite d’ici 10 ans en se créant des revenus complémentaires.

Enfin, elle s’occupe régulièrement de son neveu dont elle est très proche et elle souhaite prévoir un capital à la lui transmettre s’il devait lui arriver quelque chose.

Il y a ici plusieurs objectifs avec des horizons d’investissement différents.

Pour commencer, il est important de conserver une épargne de précaution en cas de besoin à court terme que Madame X n’aurait pas anticipé.

En général, on préconise de conserver entre 3 et 6 mois de revenus.

En l’espèce, Madame X souhaite garder environ 15 000 € sur des livrets bancaires non fiscalisés tels que le livret A et le LDD.

Il reste donc une somme de 75 000 € pour effectuer les différents placements qui serviront à atteindre ses objectifs.

Afin de gommer son imposition, il est possible de souscrire à un girardin industriel.

Avec sa prime exceptionnelle, l’imposition de madame X augmente pour atteindre les 12 000 €.

Il lui suffit d’investir 9 480 € pour que son imposition soit égale à zéro.

Elle réalise donc un gain de 2 250 €.

Pour les années suivantes, afin de limiter son imposition, madame X peut effectuer des versements sur un PER.

Elle parvient à économiser 200 € par mois sur son salaire.

C’est autant d’argent qu’elle peut verser sur le PER.

Il nous reste un capital disponible de 67 750 € à placer.

L’imposition est maîtrisée et grâce aux versements mensuels, elle commence à se constituer un capital pour la retraite.

Il est possible de compléter cet investissement pour la retraite avec des SCPI en nue-propriété.

En effet, Madame X n’a pas besoin de revenus actuellement.

Elle peut donc prévoir de ne percevoir les revenus que dans 10 ans, au moment de sa retraite.

Investir de cette façon, lui permettra d’avoir une décote d’environ 35 % sur le prix des parts de SCPI.

Si elle investit 30 000 € en nue propriété, au bout des 10 ans, le capital reconstitué en pleine propriété sera de 46 154 €.

Soit un gain de 16 154 €.

Et elle percevra ensuite des revenus sur la somme en pleine propriété, soit environ 2 300 € par an.

De cette manière, les revenus pour la retraite sont sécurisés et il nous reste encore 37 750 € à investir.

Il est alors opportun de garder 30 000 € à investir sur une assurance-vie.
Madame X pourra désigner son neveu comme bénéficiaire de ce contrat.

Au décès de Madame, il pourra récupérer la totalité des sommes encore présentes.

Il est important de garder en tête que Madame a toujours la possibilité de procéder à des rachats ponctuels ou programmés sur le contrat en cas de besoin de revenus complémentaires.

Les 7 000 € restants pourront alors servir à Madame X pour investir sur du crowdfunding immobilier lorsqu’elle trouvera des programmes qui lui tiennent à cœur.

Cela permettra de diversifier encore un peu plus et de faire croître son patrimoine

Finalement, Madame X a pu optimiser son impôt, préparer sa retraite afin d’envisager sa fin de carrière sereinement et même prévoir un capital à transmettre à son neveu dans un cadre fiscal très avantageux.

Même si les investissements peuvent paraître risqués, son patrimoine est parfaitement équilibré.

Elle possède un PER et une assurance-vie en termes de placement purement financier, mais aussi des SCPI et du crowdfunding.

Cela offre une stabilité et une sécurité supplémentaires.

Sélectionner, les bons contrats et les bonnes solutions n’est pas toujours une chose aisée.

Faites vous aider par un professionnel de la gestion de patrimoine afin de construire une stratégie qui répond à vos objectifs tout en vous apportant sécurité, sérénité et diversification.

Demande Objectif

Définir ses objectifs : La 1ère étape vers un conseil à 360°

Je définis mes objectifs

Définir ses objectifs : La 1ère étape d'un conseil efficace

Définir mes objectifs

Nos cabinets

CGP ONE à Paris et Toulouse

CNCGP CGP ONE
Orias CGP ONE

n° 07002919

Carte T CGP ONE

n° CPI 3101 2018 000 035 300

Pyrénées Finance Conseil à Tarbes

CNCGP PFC
Orias PFC

n° 7008066

Carte T PFC

n° CPI 6501 2021 000 000 001

Copyright © 2022 — gestiondepatrimoine.com. Tous droits réservés