Comment bien préparer sa retraite en 2021 ?

La préparation à la retraite est un des objectifs patrimoniaux communs à l’ensemble des actifs, quel que soit votre âge.

Aujourd’hui, au regard de la conjoncture actuelle, il n’est jamais trop tôt, ni trop tard pour préparer sa retraite.

Alors qu’en 1965, on comptait, en France, 4 actifs pour un retraité, ce chiffre est désormais de 1,5.

Selon le gouvernement, ce ratio pourrait baisser de 1,2 actifs pour un retraité en 2050.

Cette tendance nous fait poser de nombreuses questions quant à l’avenir de notre système de retraite.

En effet, dans le système de la retraite française actuel, les cotisations des actifs servent à financer les pensions des retraités.

C’est ce que l’on appelle la retraite par répartition.

La population étant de plus en plus âgée, le système par répartition pose donc problème.

Ce qui nous laisse à penser qu’il faudra donc faire un effort régulier pendant notre vie active afin de pouvoir compléter nos revenus au moment de notre départ à la retraite.

SOMMAIRE :

Les conditions de base pour s’assurer une belle retraite

Pour s’assurer une retraite confortable, il convient donc de la préparer de manière individuelle pour être sûr d’en profiter au maximum.

D’autant plus que la fin de vie professionnelle rime souvent avec baisse de revenus.

Il faut noter également que vous allez récupérer du temps libre et vos charges risquent d’être fortement en hausse.

Il convient donc de trouver un moyen de compenser votre perte de revenus.

Il est donc plus que jamais recommandé de prévoir à l’avance son départ à la retraite afin de faire rimer fin de vie active avec autonomie, loisirs et famille.

Dans cet article, nous allons évoquer ensemble les différents moyens et tous nos conseils pour mettre en place dès aujourd’hui des dispositions pour vous assurer une retraite sereine.

Être propriétaire de sa résidence principale

Plébiscité par la plupart des Français, être propriétaire est souvent considéré comme la première chose à réaliser dans la constitution de votre patrimoine.

En tout état de cause, c’est une bonne solution pour épargner tous les mois du fait du remboursement du crédit immobilier.

En cas de décès, la présence d’une assurance pour votre crédit est également un bon outil de prévoyance.

Ainsi, en fonction de votre taux de couverture, le crédit peut être remboursé dans sa totalité dans la survenance de cette situation.

C’est donc un bon moyen pour protéger ses proches en favorisant la transmission d’un patrimoine.

Pour revenir à notre sujet, en matière de préparation à la retraite, c’est surtout une solution qu’il faut privilégier afin de ne pas payer de loyer à terme.

En effet, avec la baisse de vos revenus futurs, une diminution de vos charges est préférable.

Le loyer est en général une fraction importante de votre budget, il est donc recommandé de s’en décharger.

L’idéal en cas de budget serré est également de ne plus payer vos mensualités de crédit à la retraite.

Il convient donc de saisir l’opportunité d’investir le plus tôt possible pour maximiser vos chances de vivre une retraite sereine.

Dans un second temps, face à la diminution de vos revenus et l’éventuelle diminution de votre pouvoir d’achat, l’étape supplémentaire consiste à trouver des sources de revenus qui complètent votre reste à vivre.

Des solutions de compléments de revenu offerts aux épargnants peuvent également être des possibilités pour envisager une retraite confortable.

Ces investissements pourront être d’ordre financier ou immobilier et s’inscrire dans un objectif patrimonial qui est : Obtenir des revenus complémentaires.

Suivez le guide !

Quelles sont les solutions immobilières les plus efficaces ?

Au moment de votre départ à la retraite, la fin de votre activité professionnelle devrait entraîner une diminution de vos revenus.

En effet, le taux de remplacement de vos revenus d’activité en pension de retraite n’est pas de 100%.

Cette perte de revenu peut être d’autant plus importante pour les indépendants.

Afin de ne pas perdre de pouvoir d’achat, votre objectif pourra donc être l’obtention de revenus complémentaires.

Une solution efficace pour répondre à cet objectif consiste à acquérir un ou plusieurs biens immobiliers.

Louer votre bien immobilier : le choix de revenus réguliers

Acquérir des appartements ou maisons destinés à la location peut être un bon moyen de préparer sa retraite avec la perception des loyers.

Il est donc primordial de s’y prendre le plus tôt possible, d’autant plus si vous souhaitez acheter ces biens à crédit.

Un bien immobilier destiné à la location vous permettra donc d’obtenir des revenus complémentaires.

Vous l’aurez compris, c’est un bon moyen de capitaliser pour la retraite.

Il faut prendre en compte que ces revenus seront bien entendus soumis à imposition.

Ces loyers seront assujettis à l’impôt sur le revenu mais également aux prélèvements sociaux.

Pour les contribuables fortement imposés, il faudra faire attention à l’importance de cet impact fiscal.

La gestion de vos biens locatifs pendant la retraite

Dans l’objectif de la préparation à la retraite, la difficulté peut être la capacité à gérer ses biens sur le long terme.

La gestion, l’entretien ou encore les différentes réparations et travaux à effectuer sur vos biens immobiliers demande du temps et de l’énergie.

Cela peut donc être contradictoire avec une volonté de vivre une retraite sereine.

L’une des solutions peut être la mise en gestion de votre bien.

Cela peut être une façon d’éviter de gérer votre bien au quotidien.

La gestion locative pourra donc s’occuper de vos locataires, de la perception des loyers, de gérer les éventuelles réparations, …

Ce service aura cependant un coût qui diminuera votre revenu complémentaire.

Une seconde possibilité est l’acquisition d’un bien en résidence de service.

Il s’agira donc d’une location meublée entièrement gérée.

Dans cette solution, votre bien sera situé dans une résidence de services souvent spécialisé dans les thématiques suivantes :

  • vacances,
  • sénior
  • ou encore étudiante

Vous allez donc signer un bail de long terme avec le gestionnaire de cette résidence qui s’occupera de la gestion de la résidence et donc de votre bien.

Cette solution permettra à la fois d’optimiser la perception des loyers avec une fiscalité avantageuse (la location meublée), mais également d’éviter une gestion de votre bien.

L’ensemble de la relation entre vous et le gestionnaire est précisée dans le bail commercial : montant des loyers, charges, obligation de chacun, ...

Faire le choix de la SCPI

Pour éviter une gestion contraignante et afin de diversifier votre patrimoine, l’acquisition de parts de scpi peut être une solution intéressante.

Dans cette situation, vous investissez dans des parts de Société Civile de Placement Immobilier (SCPI).

En d’autres mots, la société dont vous détenez les part, est chargée de la gestion de son parc immobilier dans une catégorie de biens et un secteur géographique connu à l’avance.

Vous allez donc pouvoir investir dans différentes catégories de biens (résidences, bureaux, commerces, entrepôts) et dans différents secteurs géographiques (Paris, France, Europe, …).

L’achat de parts de SCPI peut être une solution qui peut avoir du sens dans la préparation de votre retraite.

Vous allez pouvoir apporter une vraie diversification de votre patrimoine tout en percevant des loyers soumis au régime classique des revenus fonciers.

À noter, cet achat peut également être effectué à crédit et vous générez ainsi un effet de levier intéressant.

Acheter la nue-propriété d’un bien immobilier

Moins connu que la solution précédente, l’acquisition d’un bien en nue-propriété peut être une solution très efficace.

Pour comprendre ce mécanisme, la notion à retenir est qu’une personne qui détient l’ensemble des droits sur un bien immobilier est pleine propriétaire de ce bien.

Il est cependant possible de démembrer cette propriété.

On parlera donc de deux composantes :

  • l’usufruit (le droit d’occuper le bien ou de percevoir les revenus)
  • la nue-propriété (le droit de devenir plein propriétaire au terme de l’usufruit).

Avec cette solution, vous avez donc la possibilité d’acheter la nue-propriété d’un bien immobilier.

Il y aura donc une répartition des droits du bien entre l’usufruitier qui pourra occuper le bien ou en percevoir les revenus et vous-même en tant que nue-propriétaire.

Ce mécanisme, dont la durée est connue à l’avance, vous permettra d’acquérir un bien immobilier avec une décote sur le prix d’achat.

Par exemple, il peut être envisagé d’acheter un bien pour 60% à 70% de sa valeur avec un démembrement prévu sur 10 à 20 ans.

Pendant ces 10 à 20 premières années, l’usufruitier, généralement une personne morale (société, bailleur social, collectivité), occupera le bien et percevra les revenus.

Au terme de cette période, vous serez plein propriétaire du bien.

Cette décote sur le prix d’achat correspond au montant des loyers que vous auriez dû percevoir si vous aviez pu le louer.

En conclusion, si vous avez un capital suffisant ou une capacité budgétaire (si financement à crédit), cette solution est un bon moyen de préparer votre retraite.

Si vous choisissez le démembrement de propriété cet investissement vous permettra de diversifier votre patrimoine, dans l’objectif patrimonial de percevoir des revenus à terme, sans impacter votre fiscalité pendant votre vie active (si optimisation de la durée du démembrement).

Si vous ne souhaitez pas conserver le bien, il pourra également être revendu à l’issue de la période de démembrement et pourra vous constituer un capital important au moment de votre retraite.

Quelles sont les solutions financières les plus efficaces ?

Les investissements immobiliers sont régulièrement prisés par les Français.

Dans un objectif de préparation de la retraite, nous pensons que les solutions purement financières sont un atout et ne sont pas à écarter.

En effet, une bonne gestion de votre patrimoine commence par une bonne diversification de ce dernier.

Alors suivons l’adage de ne pas mettre tous nos œufs dans le même panier.

Pour connaître les différents produits financiers qui vous permettront d’investir et qui seront adaptés à vos besoins, lisez la suite !

Les produits d’épargne retraite

Comme son nom l’indique, ce type de produit est dédié à la préparation de votre retraite.

Au fur à mesure de l’évolution des réglementations, il a été créé un certain nombre de solutions.

Aujourd’hui, seulement un type de produit est encore ouvert à la commercialisation.

Les produits ouverts à la commercialisation

Vous n’avez pas encore de placement retraite ?

Dans cette situation, l’unique produit ouvert à la souscription est le plan d’épargne retraite : le PER.

Ce plan peut être décliné en 3 compartiments :

  • le plan d’épargne retraite individuel (ou PERin) qui s’adresse aux actifs (salarié ou indépendant)
  • le plan d’épargne retraite collectif (ou PER collectif) qui peut être mis à disposition par l’entreprise à ses salariés
  • le plan d’épargne retraite obligatoire (ou PER obligatoire) qui s’adresse également aux entreprises pour une mise à disposition aux salariés

Si vous souhaitez mettre en place un produit d’épargne retraite, en dehors des solutions qui peuvent être apportées par votre entreprise, la solution est le plan d’épargne retraite individuel.

Ce PER est une solution unique qui vous permet d’effectuer des versements au cours de votre vie active afin d’en disposer à la retraite.

Pendant votre vie active, vous allez pouvoir placer votre argent et envisager une capitalisation.

Ce type de placement peut donc répondre à votre objectif d’obtenir des revenus ou un capital à terme.

En effet, en investissant sur différents fonds disponibles dans le contrat (fonds euros garanti par la compagnie, unités de compte investis sur les marchés financiers, placements immobiliers, …).

Une notion importante à prendre en compte est la possibilité de déduire de vos versements se rangeant ainsi dans les solutions vous offrant des avantages fiscaux.

En effet, chaque année vous allez pouvoir effectuer des versements sur votre contrat.

Ces versements peuvent être déduits de vos revenus imposables selon un plafond défini en fonction de vos revenus ou de vos bénéfices.

Cette spécificité des produits d’épargne retraite, prévue afin de vous inciter à préparer la retraite, permet également de réduire l’impact des versements effectués sur votre budget grâce au gain fiscal.

Ainsi, plus vous êtes imposés, plus les versements sur vos produits d’épargne retraite auront un impact sur votre impôt sur le revenu.

Au moment de la retraite, le PERin vous offre la possibilité d’une sortie en capital à 100% mais également une sortie en rente viagère (jusqu’à la fin de votre vie).

Par contre, il faut prendre en compte que les sommes versées sur ce type de produit sont uniquement envisagées pour préparer la retraite, les possibilités de sorties avant cette date sont limitées.

Il est prévu plusieurs cas exceptionnels comme le décès du conjoint, le surendettement ou encore la construction de la résidence principale (pour le PER), …

Côté fiscalité, un impôt sur le revenu, mais également des prélèvements sociaux seront dus au moment de cette sortie.

Le montant de cette imposition et son mode de calcul va dépendre de vos choix effectués au moment du versement (déduction ou non), de vos choix de sortie, mais également du montant des plus-values réalisées sur vos contrats.

Ce produit est une solution adaptée aux salariés (privés, fonctionnaires) mais également aux indépendants (gérants majoritaires, TNS, indépendants du monde agricole, professions libérales).

À noter, afin de protéger votre conjoint ou vos enfants, il sera également possible de transmettre votre capital mais également votre rente à des bénéficiaires désignés à l’avance.

Les produits que vous détenez déjà

En fonction de votre âge, de votre carrière et de votre activité professionnelle, vous pouvez détenir de nombreux contrats différents :

  • le plan d’épargne retraite populaire (perp), destiné à l’ensemble des actifs
  • le contrat madelin, solution dédiée aux indépendants (TNS, professions libérales, gérants majoritaires, conjoints collaborateurs, …)
  • le plan d’épargne retraite collectif (perco), solution d’épargne retraite mis en place par votre entreprise
  • le PREFON, produit dédié aux fonctionnaires
  • l’article 83
  • et bien d’autres encore…

Il faut noter que l’ensemble des produits que nous venons de citer ne sont plus ouverts à la commercialisation, seul le PER est disponible à l’ouverture si vous n’avez pas de solution déjà mise en place.

En revanche, si vous détenez actuellement ces types de contrats, ils continuent à produire leurs effets.

Si vous détenez ce type de produit, vous allez donc pouvoir continuer à verser, gérer et y sortir au moment de la retraite.

Si vous le souhaitez, vous pouvez effectuer un transfert vers les différents compartiments du plan d’épargne retraite (PER).

Ce transfert n’est cependant pas une chose anodine à réaliser.

Il convient d’effectuer un véritable audit de votre contrat afin de faire le bon choix.

Il faut ainsi analyser les avantages et inconvénients de votre contrat et du PER.

Les caractéristiques (gestion, sorties, fiscalité) de ces deux solutions.

Mais également les frais afférents à ce transfert.

Ces produits en fonction de leurs caractéristiques peuvent présenter de vrais avantages dans votre patrimoine.

Vous pouvez faire appel à nos conseillers en gestion de patrimoine pour effectuer les bons choix.

L’assurance-vie : le choix des Français

Plébiscité par une grande partie des Français, l’assurance-vie est un contrat pertinent pour la préparation à la retraite et pour votre patrimoine en général.

Par sa flexibilité, l’assurance-vie est une solution d’épargne personnelle, principalement adaptée pour placer vos économies.

Développer votre patrimoine, placer votre argent, obtenir des revenus supplémentaires aujourd’hui ou à terme, optimiser la fiscalité sur les intérêts générés, préparer la transmission et d’autres encore, sont autant d’objectifs patrimoniaux que vous pouvez envisager avec l’assurance-vie.

Afin de maintenir votre niveau de vie à la retraite, vous pouvez souscrire à un contrat d’assurance-vie et investir votre capital ou mettre en place des versements programmés pour vous constituer une somme d’argent pour la retraite.

Contrairement aux divers produits retraite, le contrat d’assurance-vie ne vous permet pas d’obtenir un avantage fiscal à l’entrée.

Cependant, l’assurance-vie vous permet de disposer pleinement de votre capital, en cas de besoin et à tout moment.

Vous n’êtes pas obligé d’attendre la retraite pour effectuer des retraits sur ce type de contrat.

Ainsi, lors de la retraite, il sera donc possible de mettre en place un plan de rachat programmé sur votre contrat et obtenir des revenus complémentaires dans un cadre fiscal avantageux après 8 ans de détention.

En fonction des performances de votre contrat, ces rachats partiels programmés pourront être envisagés en consommant ou non votre capital initial.

Le PEA : une solution efficace

Cette solution, souvent mise de côté, est cependant un véritable outil en matière d'investissement et d’optimisation fiscale sur vos gains générés.

Peu utilisé par la population, le Plan d’épargne en Actions ou PEA, vous permet, au-delà de 5 ans de détention, de profiter d’une exonération d’impôts sur le revenu issus de vos plus-values.

Ces revenus restent cependant taxés aux prélèvements sociaux.

Ce dispositif unique, vous permet donc d’épargner et de réduire l’impact fiscal des plus-values sur le long terme.

Au moment de la retraite, il sera également possible de faire le choix d’une rente viagère.

Envisagé sur le long terme le plan d’épargne en actions est donc un véritable outil pour développer votre patrimoine et donc pour préparer votre retraite.

Pour la mise en place d’un plan d’épargne en actions, deux voies s’offrent à vous :

  • le PEA bancaire qui se présente sous la forme d’un compte-titres associé à un compte-espèces
  • le PEA assurance, cette enveloppe comprenant un contrat de capitalisation investi en unités de compte.

Ces deux types de solutions présentent chacune de nombreux avantages qu’il convient d’étudier.

Il faut cependant prendre en compte qu’en France, il est possible de bénéficier uniquement d’un seul PEA par personne.

Réaliser un bilan retraite le plus tôt possible

Afin de préparer au mieux votre retraite, il est nécessaire d’effectuer un bilan de retraite.

Comment va se dérouler votre départ à la retraite ?

Connaissez-vous votre âge optimal de départ à la retraite ?

Quel sera le montant de votre pension mensuelle ?

Ce sont toutes ces informations qu’il est essentiel de chiffrer.

Pour cela, de nombreuses solutions existent et notamment sur internet.

Vous avez donc la possibilité de vous connecter sur le site internet de l’assurance retraite grâce à votre numéro de sécurité sociale.

Vous allez pouvoir vérifier dans sa globalité votre relevé de carrière et le nombre de trimestres cotisés.

C’est un travail important qu’il convient de vérifier régulièrement pour éviter les surprises.

Il sera d’autant plus simple de mettre à jour certaines informations tous les 5 ou 10 ans qu’à quelques années de la retraite concernant des postes exercés 30 ans auparavant.

Votre carrière est complexe ? Il est tout à fait possible d’effectuer un bilan retraite avec un professionnel.

Connaître au plus vite l’ensemble de ces données vous permettra de réduire l’impact de votre départ à la retraite grâce à une préparation de celle-ci en amont.

En fonction des projections de votre retraite future, il pourra donc être mis en place des solutions d'épargne, une diminution des dépenses futures ou encore des rachats de trimestres.

Préparer votre retraite, un objectif patrimonial à réaliser

Au regard de la conjoncture et de la diminution du rapport actifs/retraités, la préparation à la retraite est un objectif régulièrement mis en avant.

Pour une bonne gestion de votre patrimoine, la retraite doit être étudiée de façon précise afin de préparer correctement l’avenir.

Il est donc important de faire le calcul de votre retraite afin d’avoir une idée de vos besoins de trésorerie à venir.

Penser à cet objectif suffisamment tôt dans votre vie active c’est la possibilité de préparer sereinement et d’anticiper votre départ à la retraite.

Demande Objectif

Définir ses objectifs : La 1ère étape vers un conseil à 360°

Je définis mes objectifs

Définir ses objectifs : La 1ère étape d'un conseil efficace

Définir mes objectifs

Copyright © 2021 — gestiondepatrimoine.com. Tous droits réservés