Tous nos conseils pour investir en bourse en 2020

Vous avez besoin de conseil ?

Contactez-nous
image article
image article

Vous souhaitez investir en bourse ?

Détenir simplement des actions ou des obligations d’entreprises ?

Il est souvent difficile pour les néophytes d’y voir clair entre les différentes solutions existantes cependant les opportunités peuvent être très intéressantes pour l’investisseur.

Comment investir en bourse

Définir le montant de l’investissement

La première question à se poser est le montant de votre investissement que vous souhaitez investir sur ce type d’actif.

En effet, en matière de gestion de patrimoine, la règle d’or est celle de l’équilibre, comme le dit l’adage populaire : « ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier ! ».

Par conséquent, l’investissement sur les marchés financiers est un placement qu’il faut entrevoir sur le long terme.

Il est conseillé d’investir en direct, qu’une partie de votre patrimoine (entre 5 et 30 %) et de diversifier vos actifs.

Quels sont les supports à utiliser ?

Afin de détenir des titres financiers, vous devez au préalable avoir souscrit à un support pour les détenir.

Pour cela, il existe 3 principales enveloppes : le plan d’épargne en actions (PEA), le compte-titre ordinaire (CTO) ou même certains contrats d’assurance-vie.

Le compte-titre permet de détenir tout type de titres (actions, obligations ou d’autres types de produits financiers), sans obligation particulière, les options de gestion peuvent être multiples en fonction du compte ouvert.

En matière de fiscalité, les produits générés (plus-values, dividendes ou versement des coupons), sont imposés au prélèvement forfaitaire unique (PFU) et aux prélèvements sociaux.

L’imposition au barème progressif est également possible.

Le plan d’épargne en action (PEA), offre quant à lui un avantage fiscal qui peut s’avérer pertinent dans une stratégie patrimoniale.

Ce produit, limité à un seul par résident fiscal français et à un apport maximum de 150 000 €, permet d’être imposé uniquement à la sortie du plan.

Les mouvements au sein du PEA n’entraînent donc pas de conséquences fiscales sur le moment.

Pour sortir les fonds du plan, les retraits avant 5 ans de détention de votre PEA sont possibles mais entraînent la clôture du plan. Les gains nets réalisés sont alors imposés à la flat-tax (12,8 %) et aux prélèvements sociaux.

Après 5 ans, les retraits partiels ou totaux sont possibles et les plus-values réalisées ne sont pas imposables sur le revenu (sauf prélèvements sociaux).

À noter, il est également possible de souscrire à un PEA-PME jusqu’à 75 000 € de versements.

Investir ponctuellement ou mensuellement ?

Que cela soit ponctuellement ou mensuellement, il est certain qu’investir régulièrement permet d’atténuer le risque.

En effet, les marchés financiers étant cycliques, il existe des périodes de hausse et de baisse.

Investir régulièrement permet ainsi de limiter l’influence des fluctuations de marché.

Les actifs que vous achetez à prix bas compensent les actifs acquis à prix élevés.

Pour faciliter la régularité de vos investissements il sera alors tout à fait possible, si votre support le permet, de mettre en place une épargne programmée, du montant et de la périodicité que vous souhaitez.

Comment choisir ses actifs ?

Après avoir défini le niveau d’exposition de votre patrimoine, il faut maintenant choisir les actifs qui vont composer votre portefeuille.

Pour cela, la première règle est la diversification de votre portefeuille, qui en fonction de sa taille doit alors être composé d’au moins 15 à 20 titres.

En effet, en diversifiant les titres, votre portefeuille sera moins volatile et permettra de limiter le risque d’être investi sur une seule et même entreprise par exemple.

Le choix des titres (actions ou obligations par exemple), doit être fait en fonction de l’environnement économique du moment, et de la santé des entreprises.

Il est donc important de se renseigner avant d’investir, que cela soit dans une classe d’actifs ou dans une entreprise en particulier.

Différents indices vous permettront alors de connaître l’environnement macroéconomique actuel et futur (inflation, croissance) ou la santé financière d’une entreprise avec sa capacité à sortir du dividende ou sa capacité de remboursement de ses obligations.

Au sein de vos portefeuilles vous pourrez également faire le choix d’investir dans des parts d’organismes de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM).

La société de gestion fera donc la sélection des titres, selon un cadre définit à l’avance (classe d’actifs en particulier ou exposition géographique).

Vous avez des problématiques
patrimoniales sur cette thématique ?

Nos conseillers sont à votre écoute et vous apportent un conseil personnalisé.

Guide : Bien investir sur les marchés financiers

guide marchés financiers
A télécharger gratuitement

Copyright © 2019 — gestiondepatrimoine.com. Tous droits réservés