Famille / Transmission du patrimoine

Paiement des Droits de succession

Pierre Payan

Conseiller en Gestion de Patrimoine

image article
image article

Une fois déterminé le montant que reçoit chaque héritier, l’héritier est imposable sur cet héritage.

Toutefois, la loi prévoit des abattements selon le lien de parenté avec le défunt.
La base imposable est donc égale à l’actif moins l’abattement.

Règlement et Solidarité

Exonération

Depuis 2009, la loi a exonéré de droits de succession :

  • le conjoint survivant,
  • le partenaire de PACS,
  • les frères et sœurs du défunt âgés de + de 50 ans ou atteint d’une infirmité l’empêchant de travailler, et qui vivaient sous le même toit que le défunt depuis au moins 5 ans.

Ils ne sont donc pas solidaires avec les cohéritiers du paiement de la succession.

Paiement et Solidarité

Les droits de mutations par décès doivent être payés par les héritiers, donataires ou légataires.

Les cohéritiers sont solidaires. Le receveur peut donc réclamer le paiement de la totalité des droits à l’un quelconque des héritiers.

En revanche, la solidarité n’existe pas entre :

  • les héritiers et les légataires même universels,
  • les co-légataires.

Les droits de succession doivent être réglés au service des impôts des entreprises (SIE) lors du dépôt de la déclaration.

Vous avez des problématiques
patrimoniales sur cette thématique ?

Nos conseillers sont à votre écoute et vous apportent un conseil personnalisé.

Demande Objectif

Définir ses objectifs : La 1ère étape vers un conseil à 360°

Je définis mes objectifs

Définir ses objectifs : La 1ère étape d'un conseil efficace

Définir mes objectifs

Nos cabinets

CGP ONE à Paris et Toulouse

CNCGP CGP ONE
Orias CGP ONE

n° 07002919

Carte T CGP ONE

n° CPI 3101 2018 000 035 300

Pyrénées Finance Conseil à Tarbes

CNCGP PFC
Orias PFC

n° 7008066

Carte T PFC

n° CPI 6501 2021 000 000 001

Copyright © 2021 — gestiondepatrimoine.com. Tous droits réservés